Et qu'est-ce que j'en pense ?

SNOWPIERCER

THE SNOWPIERCER ( De Joon-ho Bong )

snowpiercer2

( http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=123530.html )

Je n’attendais pas à quelque chose d’extraordinaire de ce film. Je suis peu attirée par les histoires post-apocalyptiques ou un héros/leader réussi des exploits impossibles pour ses compagnons avec une force surhumaine. C’est pour cette raison (entre autres), que je ne suis pas une aficionado des films contre-utopiques adolescent récents comme Hunger Games ou Le Labyrinthe. Pourtant, j’aimais assez le casting et l’idée de base. En effet, je suppose que le huis-clos et ses multiples catégories sociales étaient très intéressants. Il y avait un vrai parallèle et un vrai jouer qui pouvait se développer entre la vie des riches et ceux des pauvres (tout ça dans le même appareil). Mais j’ai été un peu frustrée du peu d’importance qu’ont les autres salles, outre celle des « pauvres » et celle du créateur. Je suis alors frustrée d’un scénario très simple avec des rôles très stéréotypés : le grand gentil (Chris Evans – Curtis) , l’adjuvant à l’histoire compliquée et tragique (Jamie Bell- Edgar ), la femme venant du haut qui se soumet pour sa vie quitte à trahir celui pour qui elle a toujours été fidèle (Tilda Swinton – Mason), le grand créateur, cynique et méchant (Ed Harris – Wilford). Pourtant quelques personnages sont assez intéressants, comme le couple de coréens (dont l’acteur Kang-ho Song, que j’apprécie particulièrement), dont j’aurai aimé plus savoir. En fait, c’est un film avec plusieurs points très intéressants mais qui, au final, n’ont été traités que d’une façon très lisse et assez simple. C’est dommage ?

Néanmoins, j’ai aimé les dernières scènes, et la rencontre assez particulière entre les deux enfants du train et l’ours polaire. Elle remet la dimension animale en question ? Qu’est-ce que l’humain qu’un animal très évolué ? Comment cette évolution a pu causer sa propre perte ? (en créant des solutions à une catastrophe écologique qu’il a lui-même provoqué ?) Et surtout, comment la nature a repris son pied sur cette humanité déchue ? – C’est dommage par ailleurs qu’elles ne soient pas été un axe un tant soit peu plus importante du film ? Mais on aurait aussi perdu dans le huis-clos originel.. Alors je suppose que c’était une fin adéquate qui rend l’expérience de ce film plus appréciable dans son ensemble.

Je note quand même que les images sont assez agréables, et que le montage est assez concluant pour un film d’action : il donne un certain rythme au film, appréciable. Les effets spéciaux ne sont pas époustouflants, magnifiques ou bluffant néanmoins très agréables et efficaces. Alors, je ne peux pas nier leur pertinence dans ce film (je pense notamment à l’extérieur du train, que l’on voit à travers les fenêtres et à la dernière scène). Le maquillage, les costumes et les décors sont également très sympathiques, et l’on s’y imagine très bien. J’ai particulièrement apprécié les salles de culture et les faux bio systèmes (quoi que je sois assez sceptique quant à la viande, alors que nous n’avons pas vu du tout le bétail…). Les images sont également très esthétiques  notamment les monochromes de gris/marrons durant les scènes aux derniers wagons parallèlement aux couleurs très chatoyantes des wagons supérieurs.

Pour conclure, ce n’est pas un film que j’ai tout à fait apprécié. En fait, j’ai l’impression que le réalisateur a voulu vraiment axer son film sur trop de scènes d’actions et a omit d’approfondir des points de son scénario pourtant intéressants. Dommage !

26 février, 2015 à 17 h 54 min


Laisser un commentaire